L’été, la Conserverie la belle-iloise vit au rythme de la sardine !

De mai à novembre, la Conserverie la belle-iloise vit au rythme de la sardine. Les campagnes de pêche se concentrent sur ces quelques mois et toute notre organisation s’adapte aux arrivages quotidiens. Au préalable, nous avons soigneusement sélectionné nos pêcheurs partenaires. La façon dont ils respectent la ressource est en effet le premier gage de la qualité des poissons.

Les sardines qui entrent fraîchement pêchées à la Conserverie vont être travaillées dans les 24 heures. Nous allons suivre plusieurs étapes pour préparer la boîte que vous connaissez.

  • -> D’abord la réception et les contrôles : la taille et la teneur en matières grasses des arrivages déterminent en effet notre fabrication du jour – sardines à l’huile, en sauce, émiettés ou tartinables…
  • -> La sardine est saumurée et passe ensuite à l’étripage, toujours manuel : la tête est coupée et les viscères soigneusement retirés comme on le ferait à la maison.
  • -> Les sardines sont ensuite nettoyées de leurs écailles et de leur sang, puis séchées pour supprimer les excès d’humidité. Elle passe ensuite en cuisson avant une nuit d’égouttage.
  • -> Vient alors l’emboîtage, soigneusement réalisé à la main pour le respect de la chair du poisson, puis le “fleurissage” avec la garniture éventuelle, les épices, la sauce… Nous ajoutons l’huile de couverture – olive vierge extra, tournesol ou arachide –, juste avant de fermer la boîte (le sertissage), puis la stérilisation à haute température afin de garantir la sécurité alimentaire. Il reste une dernière opération, le visitage : chaque boîte est contrôlée avant son conditionnement…

Pour qu’elle parte sereinement rejoindre votre assiette. Bon appétit !

Découvrez notre saison sardine en vidéo, de l'océan à l'assiette !

  • Episode 1 : le parcours des sardines, de l'océan à la Conserverie
  • Episode 2 : de la réception à la cuisson des sardines
  • Episode 3 : de l’emboîtage manuel à vos assiettes